Os-Marsillon de 1841 à nos jours

Os-Marsillon de 1841 à nos jours

Identité de la commune

Région: Aquitaine

Blason de la région Aquitaine
Blason de la région Aquitaine

 

Département: Pyrénées-Atlantiques(appelé Basses-Pyrénées jusqu’en 1969)

Blason des Pyrénées-Atlantiques
Blason des Pyrénées-Atlantiques

Localisation plus précise: en Béarn, dans le canton de Lagor

Blason du Béarn

Langue locale: le béarnais(Os-Marsillon se dit « Oss-Marséyou »)

Intercommunalité: Communauté des Communes de Lacq

Altitude: 92m au centre du village jusqu’à 151m au quartier des crêtes sur la route de Lagor

Superficie: 5,45km2

 

Naissance d’Os-Marsillon

La commune d’Os-Marsillon est née le 14 avril 1841 de la réunification des communes d’Os et Marsillon qui étaient jusqu’alors deux entités différentes.

Marsillon a connu en 1790 une crue du Gave de Pau qui a emporté une partie du village dont l’église et la mairie. Les habitants, étant sans lieu de culte, ont décidé de fusionner avec Os formant ainsi la commune d’Os-Marsillon.

 

Données démographiques

en 1841: 330               en 1846: 324               en 1851: 321

en 1856: 350               en1861: 308               en1866: 343

en 1872: 338               en 1876: 348               en 1881: 368

en 1886: 361               en 1891: 362               en 1896: 354

en 1901: 345               en 1906: 362               en 1911: 355

en 1921: 314               en 1926: 276               en 1931: 269

en 1936: 277               en 1946: 251               en 1954: 247

en 1962: 275               en 1968: 310               en 1975: 377

en 1982: 357               en 1990: 434               en 1999: 414

en 2006: 467               en 2008: 477

 

Liste des maires

p6180143

Liste des commerces en 1905

L’état des lieux des commerces en 1905 est rendu possible grâce au prêt d’une famille du village qui a retrouvé dans ses affaires un annuaire des Basses-Pyrénées datant de 1905. Cet annuaire met en avant l’administration et les commerçants de chaque commune.

 p41400042

Un peu de poésie…

Francis Jammes (1868 – 1938) évoquait la commune ainsi:

« Le brochet et la truite à Marsillon abondent,

Car les eaux brusquement sont basses ou profondes,

La belle route passe au milieu du pays

Dont la beauté lustrée est surtout le maïs. »