Origine de constructions

Origine de constructions

L’origine de la route des crêtes

En 1770, un projet prend forme dans le but de relier plus facilement Orthez à Oloron en passant par Lagor et Monein. Jusqu’à présent, on passait par Maslacq, le haut du côteau entre Lagor et Sauvelade, rejoignant ainsi Lucq-de-Béarn puis Oloron.

Cette nouvelle route sera connue sous le nom de route départementale n°9; nous l’appelons, à l’heure actuelle, « route des crêtes ».

Chaque commune doit financer la portion passant par son territoire: cela se situe à la limite sud d’Os. La longueur de route à la charge du village d’Os est estimée à 122 toises soit environ 250 mètres.

Le 26 mars 1771, la communauté d’Os reçoit les devis ; les jurats d’Os (=magistrats municipaux ayant prêté serment) prirent leur décision et ce fut Labourdette dit Grigt de Lagor qui eut le marché pour la somme de 530 livres.

Afin de financer ce projet, la communauté d’Os est obligée de vendre certaines lisières et parcelles de terres communales parmi les moins utiles en se calant sur la loi du plus offrant. Le 6 avril 1771, le choix des terrains mis à la vente est fait et le 06 mai 1771, la vente de ces terrains est effective:

  • un terrain plein de ronces et épines au quartier dit Saligue Grosse (limite d’Os et d’Abidos): contenance de 3/4 d’arpents soit environ 3000m²;
  • un autre lopin de terre inculte au quartier dit Saligue Grosse: le long du canal du moulin d’Abidos, contenance d’1/4 d’arpents et 18 escats soit environ 1330m²;
  • un autre lopin de terre inculte le long de la maison de Sombielle: contenance 20 escats soit environ 510m²;
  • un autre lopin de terre le long de la maison et du pré de Manaut dit Hau et du chemin public: contenance de 18 escats soit environ 480m²;
  • une pièce de terre et bois au quartier appelé des Manobres: contenance de 3/4 d’arpents soit environ 3000m²;
  • 5 petites parties de fonds communs ont été laissés sur le territoire d’Os par la direction de la nouvelle route.

Le 25 mai 1771, le surintendant Daine autorise les jurats d’Os à disposer de la somme récupérée de la vente afin de financer les travaux soit 514 livres et 10 sols.

La création de cette route s’est révélée très importante car, à partir de 1970, c’est sur cette portion de route que s’est faite l’extension en habitations du village d’Os-Marsillon.

La construction du pont de la Baïse

En 1773, la communauté d’Os a de nombreux projets. Les deux principaux projets sont:

  • construire un pont sur la Baïse entre la communauté d’Os et celle de Morenguets;
  • créer des digues afin de mieux contrôler la direction des eaux et protéger les habitants.

Fournisseur retenu: Pierre Barbé de Lagor

Coût des travaux du pont: 770 livres

La communauté se voit dans l’obligation de vendre des terres communales afin d’en assurer le financement. Les experts chargés d’estimer la valeur des terres vendues sont: Jean Tambée et Pierre Jobe pour Os et Pierre Coqué pour Morenguets.

Les terres choisies sont dans le bois de la Barthe: 5 arpents de terres incultes le long du territoire d’Abidos.

La somme récupérée est remise aux gardes boursiers « trésoriers » d’Os et de Morenguets.

12, 19 et 26 septembre 1773: publications d’enchères

28 septembre 1773: début de la vente aux enchères à la maison commune d’Os

11 octobre 1773: vente officielle de ces terres pour un montant total de 1455 livres

La somme restante est acquise pour le bien de la communauté d’Os.